Quelles questions se poser lors de la souscription a une assurance auto ?

À la suite de l’acquisition d’une nouvelle voiture ; nous sommes euphoriques au point de bâcler certaines démarches administratives pourtant nécessaires. Néanmoins, ces dernières peuvent se révéler impérative pour jouir de son nouveau véhicule en toute sérénité et en toute légalité. Voyons ensemble quelles questions peuvent se révéler pertinentes à se poser afin de choisir un contrat adapté à votre profil et à vos besoins.

Les questions sur votre profil

 Certaines questions sur vous-mêmes seront pertinentes dans le choix de votre assurance auto :

  • Quel âge avez-vous ?
  • Quelle profession exercez-vous ? Nécessite-t-elle beaucoup de temps sur la route ? (commercial, livreur, chauffeur, ambulancier, pompier…)
  • Depuis combien de temps avez-vous votre permis de conduire ?
  • Combien d’années d’expérience de la conduite possédez-vous ?

Ces critères auront une incidence sur le prix de votre assurance mensuelle. Restez le plus honnête possible, rien ne sert de mentir cela vous portera plus de préjudice en cas d’accident. Si vous êtes en recherche d’une assurance adaptée à vos besoins nous vous conseillons de choisir l’assurance auto MMA.

Les questions sur vos habitudes et vos besoins

Vos besoins représentent également une question primordiale ; puisque c’est l’usage que vous ferez de votre véhicule qui déterminera le niveau de protection que vous nécessitez. Demandez-vous ainsi :

  • À quelle fréquence prenez-vous la route ?
  • Êtes-vous plutôt bon conducteur ou mauvais élève ?
  • Combien d’infractions au Code de la Route avez-vous commises ?
  • Quel est leur degré de gravité ?

Les questions sur votre véhicule 

Étant donné que l’assurance pour laquelle vous optez se doit de couvrir votre véhicule et les dégâts potentiellement causés par celui-ci, il est important de bien le connaître ainsi que ses antécédents, tels que :

  • L’âge du véhicule
  • Sa valeur commerciale
  • Son état et ses antécédents (combien d’accidents ? Leur gravité ?)
  • Son kilométrage

Les différentes assurances

Évidemment, vous vous en doutez ; une voiture d’occasion d’une vingtaine d’années et une Ferrari neuve n’ont pas les mêmes besoins d’assurance et de protection.

Voyons ensemble les différents types de contrats qui peuvent vous être proposés :

  • L’assurance au tiers. Représentant la couverture de protection minimale légale ; cette assurance couvre uniquement les dommages causés à autrui. Les dommages physiques ou matériels que vous aurez subi ne seront pas pris en charge. Il est donc préférable de réserver ce type d’assurance à une voiture en mauvais état, très ancienne ; voire à un véhicule qui ne roule pas (au garage).
  • L’assurance au tiers étendu ou communément appelée « intermédiaire ». Elle comprend les mêmes garanties de protection que l’assurance au tiers ; en ayant toutefois intégré quelques garanties supplémentaires ; tels que les vols ; bris de glace et incendie. Elle représente donc un bon entre-deux ; et se révèle judicieuse pour les véhicules qui ne roulent pas énormément ; ou ne possèdent pas une valeur commerciale très importante.
  • L’assurance tous risques. Cette assurance reste privilégiée pour les voitures neuves, chères ; ou pour les adeptes du volant. En effet, elle permet d’être protégé dans de nombreuses situations ; et couvre aussi bien les dommages corporels que physiques. Nous vous recommandons également d’opter pour celle-ci si votre véhicule nécessite le remplacement de pièces onéreuses en cas d’accidents.

Notons que de nombreuses garanties optionnelles supplémentaires peuvent être rajoutées en cas de besoins spécifiques.